Expertise et R&D Préparer l'avenir

Un rôle central et connecteur

Partenariat avec la ville de Senlis
Le Comité Français de Biomimicry Europa a noué, depuis l’été 2012, des liens privilégiés avec la Ville de Senlis dans le cadre du projet de création du premier campus dédié au biomimétisme. L’association fait notamment partie du comité de pilotage du Centre et est un des principaux contributeur à la préparation du cadre des formations qui seront proposées sur le campus dès la rentrée 2013.

lien vers la page du projet

Participation à l’élaboration d’un rapport sur le potentiel du biomimétisme commandé par le Commissariat Général au Développement Durable 
Plusieurs membres du comité français ont été consultés dans le cadre d’un rapport Etude sur la contribution du biomimétisme à la transition vers une économie verte en France : état des lieux, potentiel, leviers par Hermine Durand, publié fin octobre 2012.

lire et télécharger le rapport

Participation à la commission de l’AFNOR – BIOMIM
L’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) a proposé à ses membres, dont AFNOR, la création d’un comité technique chargé de mener des travaux de normalisation dans le domaine du biomimétisme. Dans ce contexte, AFNOR, qui s’est prononcé positivement sur la création de l’ISO TC 266, a créé un nouveau domaine de normalisation sur le biomimétisme, BIOMIM. Quatre membres de l’association font actuellement partie du groupe d’experts  : Karim Lapp, Tarik Chekchak, Cédric Woudstra et Kalina Raskin.

lien vers la page du projet

Implication dans la recherche

Dans le cadre de la poursuite des réflexions engagées au cours des rencontres LIPS (Life Inspired Principles for Sustainability) réunissant Biomimicry Europa et Greenloop, un projet pilote a été initié par Tarik Chekchak et le Dr Shoshana Jacobs.  L’idée de base étant l’analyse de bases de données biologiques et écologiques pour en extraire des “invariants” à différentes échelles, de l’individu à l’écosystème, mais également en fonction des échelles d’espace et de temps. Le but étant de raffiner les principes du vivant et de les illustrer par des exemples concrets.